This page needs JavaScript activated to work. Faune & Flore • Voyage de Légende

Faune & Flore

La végétation tropicale qui fait la réputation de Tahiti et de ses îles hautes, fascine le visiteur qui découvre une flore extraordinairement riche. En parallèle, si la faune terrestre est relativement limitée, les fonds polynésiens accueillent des milliers d’espèces aquatiques, formant un véritable arc en ciel de couleurs, pour un émerveillement garanti.

FLORE

La végétation tropicale qui fait la réputation de Tahiti et de ses îles hautes, fascine le visiteur qui découvre une flore extraordinairement riche.
Le peuplement des archipels par les premiers maoris, apporta une sélection de plantes vivrières : cocotiers, châtaigniers tahitien, arbres à pain, ignames, cannes à sucre, bananiers, pommiers-cythère… Quant aux missionnaires, ils introduisirent de nombreuses espèces utiles, cultures vivrières, textiles ou médicinales, ainsi que de nouvelles plantes : tamariniers, citronniers, avocatiers, plants de vanille, manguiers. La pharmacopée polynésienne, à base de plantes, comprend de nombreux remèdes transmis de génération en génération. Par ailleurs, certaines espèces tels que les troncs de cocotiers, les bambous, les palmes de cocotier ou de pandanus tressées, sont utilisées comme matériaux de construction. Alors que les îles hautes comptent environ mille espèces différentes, les îles basses (atolls), sous l’influence des vents et des embruns, n’en comptent qu’une centaine, dont les plus courantes sont le cocotier et le pandanus.

Les fleurs, symboles de la fête, du plaisir et de réjouissance font quotidiennement partie de la culture et de la vie polynésienne. Les colliers de coquillages ou de fleurs sont des atours que les polynésiens portent lors d’occasions spéciales, comme un mariage ou tout simplement une soirée entre amis. Les voyageurs sont aussi accueillis par des colliers odorants et colorés en guise de bienvenue.

Tipaniers en fleur

FAUNE MARINE

Les fonds polynésiens accueille des milliers d’espèces formant un véritable arc en ciel. Les poissons varient de formes et de tailles, les plus petits de nature très colorée, se réfugient dans les jardins de corail situés dans les lagons de faibles profondeurs, alors que les espèces plus imposantes, préfèrent la vie mouvementée des passes, des tombants et du grand large.

Depuis 2002, la Polynésie française est classée en ZEE (Zone Economique Exclusive), véritable sanctuaire où il est interdit de pêcher au filet dérivant. Dans les lagons des archipels des Tuamotu et de la Société, viennent jouer : des dauphins de tous les océans, des escadrilles de Demoiselles, de rougets et de poissons soldats, tandis que passent, Chirurgiens Bagnards à maillots rayés et poissons Picasso à la mine boudeuse.
Les tortues pondent dans le sable chaud des plages désertes, les baleines viennent s’accoupler et mettre bas dans les baies des différents archipels et les Raies Manta nagent auprès des placides requins de lagons, à pointe noire. Les requins citron aux yeux jaunes, les requins tigre au dos striés et les requins marteau au museau aplati, sillonnent également les eaux polynésiennes. Les raies, qui évoluent souvent en bancs, arborent une robe anthracite tachetée de blanc.

Plus communes, les raies pastenagues se laissent volontiers caresser par les plongeurs et aiment virevolter dans les faibles profondeurs en un somptueux ballet aquatique. Si ces deux espèces font la joie des adeptes du snorkeling, la Raie Manta, plus grande raie au monde et rendue célèbre par les deux cornes de son museau, reste une des attractions préférées. Il n’est pas rare aussi de croiser la trajectoire d’une tortue, verte ou à écailles, qui aime débusquer les petits invertébrés.

Ces dernières années de nombreux programmes de protections ont été développés pour protéger les tortues qui sont aujourd’hui en voie de disparition. Les dauphins en s’approchant par curiosité, des bateaux et des plongeurs, savent régaler les amateurs, de leurs pirouettes élégantes. Ces cétacés partagent leur terrain de jeu avec des espèces bien plus imposantes, les baleines à bosse, que vous pourrez observer de juillet à novembre…Une expérience inoubliable !

faune marine polynésie

FAUNE TERRESTRE

La superficie de Tahiti, l’île la plus grande, n’excédant pas 1 000 km², explique une faune terrestre relativement limitée.

Vous ne rencontrerez pas d’animaux dangereux sur l’île, car les seuls animaux présents dans les îles de Polynésie, ont été importés par les navigateurs : chats, chiens, poules, chèvres, cochons, bovins et chevaux. La faune aviaire compte aujourd’hui une trentaine d’espèces d’oiseaux, dont 26 sont endémiques et 28 marins. On peut observer les plus beaux spécimens lors de randonnées ou d’excursions sur certains îlots (motu), où un grand nombre d’oiseaux migrateurs (Frégates et Fous à pieds bleus) se posent lors de leurs étapes.

Dans les vallées, on peut apercevoir des Salanganes et des Brusards prédateurs, alors que les martins pécheurs et les petits hérons, se partagent les bords de rivières.

faune terrestre polynésie

Voyage de Légende est à votre écoute

Appelez-nous au : 01 73 03 03 60
Nous vous aiderons à confectionner le voyage de vos rêves.
Nous Contacter